Digne-les-Bains, mon coin de Provence

Au beau milieu de la Provence, il y a un petit coin que j’affectionne particulièrement. Chef lieu des Alpes de Haute Provence, Digne-les-Bains est parfaitement situé au creux des montagnes, à proximité du Parc du Mercantour, de Sisteron et d’Aix-en-Provence. C’est une ville que j’ai explorée à plusieurs reprises, et c’est encore aujourd’hui un endroit favori pour des vacances reposantes en France. Malgré l’ambiance décontractée propre à la région, les activités et les distractions ne manquent pas !

La Ville

La vieille ville située autour du Boulevard Gassendi est typique de l’architecture du Sud avec ses hautes maisons aux couleurs délavées. Tu pourras passer du temps à te balader dans les rues étroites, à visiter les petites boutiques vendant de la lavande ou autres produits locaux et à admirer les pics des montagnes qui entourent la ville. Le samedi matin, un grand marché de produits locaux s’installe sur la place au bout du Boulevard !

Digne-les-Bains possède deux cathédrales : la cathédrale gothique de Saint-Jérome est située en hauteur au coeur de la vieille ville. Pour la petite histoire, c’est là que Jean Valjean, le héros des “Misérables” de Victor Hugo est hébergé au début du roman ! La cathédrale de style roman Notre-Dame-du-Bourg, elle, présente une façade moins impressionnante mais beaucoup plus de points d’intérêts historiques et religieux. De plus, des visites sont possibles dans la crypte attenante (6€/personne).

Cathédrale Notre-Dame-du-Bourg

Niveau musées, je recommande le Musée Gassendi en centre ville ainsi que la Maison Alexandra David-Néel. Cette grande exploratrice a longtemps vécu à Digne-les-Bains et sa maison a été reconvertie en un musée passionnant sur la vie de l’aventurière, le bouddhisme et le Tibet. La visite guidée est gratuite mais il vaut mieux appeler plusieurs jours en avance pour réserver, car les touristes viennent de loin pour rendre hommage à cette grande voyageuse ! Pour en apprendre un peu sur Alexandra David-Néel avant la visite, je te conseille de lire un de ses livres : “Voyage d’une Parisienne à Lhassa” (ici sur Amazon), ça fait rêver !

Alexandra David-Néel, une féministe, anarchiste, voyageuse bad-ass et avant-gardiste.

Pour les jours de détente (ou de grosses chaleurs, ça arrive assez souvent dans le coin), rendez-vous au plan d’eau des Férréols pour bronzer et flâner. L’entrée est gratuite et accessible à pied depuis le centre ville.

La Nature

Difficile de venir à Digne-les-Bains sans se sentir appelé par la beauté de la nature autour de nous. De partout depuis la ville, on a un nouveau point de vue sur les sommets déchiquetés des montagnes environnantes. Se sont les préalpes, le pied des grandes Alpes plus à l’est.

La randonnée emblématique de Digne-les-Bains est le Cousson. Cette randonnée longue et escarpée démarre en ville, pas besoin de prendre la voiture. Il faut compter environ six heures pour la randonnée complète et il faut donc bien penser à démarrer tôt en été afin de ne pas marcher sous les grosses chaleurs du Sud ! Après une dernière montée très raide, tu seras largement récompensé par la vue depuis le sommet, promis !

Pour ceux à la recherche d’une randonnée moins fatigante, les Trois Chapelles est une balade de deux heures sur les hauteurs avec de belles vues sur la ville et le Cousson, accessible même avec des enfants. Autour de la ville, on retrouve également facilement tous les sports et activités d’extérieur : Via Ferrata, escalade, canyoning, parapente, … il n’y a pas de quoi s’ennuyer si on aime bouger !

Pour finir, je suis obligée de recommander très, très fort l’énorme Géoparc de Haute Provence labellisé UNESCO. Celui-ci est accessible par la route ou à pied depuis la ville par un sentier (à peu près une heure et demi de marche). En dehors d’une belle balade, on trouve dans le Géoparc une cascade pétrifiée, une vallée pleine de papillons (visite guidée très intéressante), de nombreuses oeuvres de Andy Goldsworthy (un des grands du Land Art), et un musée sur les fossiles, les dinosaures et la géologie.

Photo credit: locationdessources

Un peu plus loin, l’incroyable Dalle aux Ammonites est un site qui m’a toujours fascinée. Deux grands fossiles d’Ichtyosaures sont également accessibles par de petits sentiers (seulement en été, attention). Un site qui captive tout le monde, même les enfants !

La Dalle aux Ammonites

Le Corso de la Lavande

Tous les ans durant le mois d’août a lieu le Corso de Digne-les-Bains. Si possible, je te recommande vivement de visiter la ville pendant cette période ! L’événement central du Corso est un grand défilé de chars, de musiciens et de danseurs traditionnels dans les rues de la ville. Les personnes sur les chars lancent des sachets de lavande et des confettis dans la foule, c’est une joyeuse cohue !

Photo credit: Dignelesbains

Le défilé se reproduit ensuite de nuit, ainsi que tout un tas d’événements qui s’étalent sur une bonne semaine : feu d’artifice, défilé de majorettes, concerts, fête foraine, et le super Tattoo (c’est le seul évènement payant et il faut réserver très à l’avance, mais ça vaut vraiment le coup) !

Photo credit: alpesdusud.alpes1

Bref, tu l’as compris, Digne-les-Bains est mon petit coin de Provence favori. Et toi, où est ton refuge dans le Sud ?

Partage le soleil sur Pinterest !

2 commentaires sur Digne-les-Bains, mon coin de Provence

  1. je ne connais pas bien le sud
    mais j ai bien aimé Nîles
    j aimerais retourner à Avignon et Marseille pour plus de temps
    je laisse enfin une trace de mon passage. On s est croisé au salon Direct Travel en septembre je ne sais pas si tu te souviens

Leave a reply