A Propos

Bienvenue !

Je suis Cora, une de ces filles dans la vingtaine que vous croisez sur la route ou dans une auberge de jeunesse avec le sac sur le dos, les chaussures de randonnée aux pieds et des étoiles pleins les yeux. Il y a un an, j’ai décidé que le métro boulot dodo n’était pas pour moi. J’ai quitté mon CDI et mon appartement Parisien (une ville que je ne supportais plus), déménagé en Auvergne (une région dont je suis tombée amoureuse) et commencé à gagner ma vie en tant qu’auto-entrepreneuse/bloggeuse/voyageuse/rêveuse. Tout un programme !

botanical gardens lyra bench moi

Mon petit truc (autant tout révéler tout de suite) c’est que je crois fermement en la valeur de la vie. N’importe quelle vie. Je ne vois pas vraiment la différence entre une poule, un arbre, un humain et une fourmi. C’est tout pareil pour moi.

Tu vois la fille qui prend une heure à sortir une grosse araignée qui fait peur de sa chambre en essayant de ne pas trop brusquer la pauvre bête ? 

C’est moi.

Et c’est ce qui me pousse dans ma vie de tous les jours et dans mes voyages à être aussi « verte » que possible.

« Verte » ? De quoi tu me parles là ? Pas d’inquiétude, c’est très simple.

Etre vert signifie faire de son mieux pour préserver notre planète et la vie qu’elle a créé. Quand on voyage, c’est respecter la culture et protéger l’environnement du pays où l’on se trouve.

Comment ? J’y travaille, c’est le but de ce blog. Je ne suis pas parfaite, j’ai encore une grande marge d’apprentissage. Je suis constamment en train de chercher des alternatives à ce que notre culture occidentale pense être « normal ». C’est ces petites choses auxquelles on ne prête même plus attention qu’il faut changer. Par exemple choisir des chaussures sans cuir, voyager avec sa propre serviette de bain, faire du covoiturage

Je sais ce que tu es en train de te dire : que ce n’est pas toi, petit toi insignifiant, qui va changer le monde avec ces petites choses.

Mais c’est déjà fait.

Nous humains, avec ces petites choses que nous avons accumulées ces deux dernières décennies, nous avons fait monter le niveau de la mer, nous avons fait fondre des glaciers, nous avons fait disparaître des espèces entières ! Il suffit maintenant d’enclencher la marche arrière.

Je suis persuadée que nous pouvons changer les choses. Et même si finalement tous mes efforts ne font que sauver un animal d’une espèce en voie d’extinction ou aider un local à gagner sa vie, ça n’aura pas été une perte de temps.

Mais ne t’inquiète pas, ce blog n’est pas là pour te convaincre de devenir végétarien ou de laisser les moustiques se régaler à tes frais. Tu trouveras ici plein de bons plans pour découvrir une ville avec un budget serré, voyager léger, ou encore réaliser un road trip de rêve en Islande. Tu trouveras aussi mes conseils pour constituer une trousse de toilette « sans cruauté », s’essayer à la méditation, ainsi que certaines réflexions personnelles sur la vie et le voyage. Tu pourrais aussi tomber sur un petit post geek comparant l’histoire de l’Ecosse avec celle de Game of thrones, qui sait …

Somme toute, j’espère simplement que ce partage de mes aventures dans le monde et dans la « verte-terie » (on a le droit d’inventer des mots, nouvelle règle) t’aideras à vivre un voyage d’enfer tout en étant une force positive pour la terre qui nous abrite.

Plein d’amour,

Cora

about green travel-header-fr

Voyage vert, tourisme responsable, durable, eco-voyage, … tous ces termes fleurissent sur la toile en ce moment. Leur création est tellement récente que leur définition n’est pas encore complètement figée.

Il y a une très bonne raison à cette apparition soudaine. Bien que le tourisme peut être une force bénéfique pour les locaux en créant une vraie économie, à certains endroits le débit massif de voyageurs a tout gâcher.

path stairs fallen tree

Alors que les gens sont de plus en plus attirés vers une destination particulière, des businessmen sur le qui-vive affluent également pour construire des hôtels et des  restaurants reflétant la culture des visiteurs plutôt que celle des locaux. De plus en plus de voyageurs, de plus en plus d’hôtels construits, de plus en plus d’attractions touristiques misent en place et de tours couteux proposés par de toutes nouvelles compagnies (bien sûr pour trouver la place pour toutes ces structures, on a toujours bien besoin d’abattre quelques arbres, de raser quelques collines, de bétonner quelques hectares, …). Lentement, la culture locale disparaît pendant que des touristes piétinent le site, élargissent les sentiers de randonnée et effraient la faune naturelle. Rajoutons les inévitables quelques touristes vraiment vraiment abrutis qui laissent derrière eux mégots, chewing-gum ou même quelques graffitis. Et rapidement l’endroit hors des sentiers battus qui avait attiré quelques voyageurs aventureux a complètement disparu.

Je sais que ce discours à l’air un peu fataliste, mais pour ne pas être celui qui démarre ou participe à ce genre de transformation, il suffit de continuer à lire et de garder en tête quelques informations !

Voyager vert n’a rien de compliqué.

Il suffit simplement d’aimer, et donc de vouloir préserver, les endroits que l’on explore.

butterfly animal-2

Voilà comment faire en quatre étapes faciles :

1. AIMER

Regarde, c’est super facile ça ! Une fois que tu commences à aimer les lieux, les gens, les animaux et tout ce que tu veux aimer d’autre, ça devient vraiment facile de suivre les prochaines étapes. C’est toujours plus simple de prendre soin de ceux qu’on aime, n’est-ce pas ? Si ton cœur et ton esprit s’ouvrent à tous les êtres vivants, pourquoi irais-tu jouer avec un éléphant captif en Asie ou prendrais-tu le risque de piétiner une partie essentielle de la forêt en sortant du sentier ? Ca serait complètement absurde, non ?

2. RESPECTER LA FAUNE ET LA FLORE

Cette étape découle directement de la première. Quand tu visites un endroit ou marches en pleine nature, laisses les choses exactement comme elles étaient quand tu es arrivé. Fais également très attention si tu utilises une compagnie touristique. Un guide inattentif menant cinquante touristes à travers une forêt peut faire beaucoup de dégâts, donc renseigne toi toujours avant sur leur programme et leur valeurs.

3. PRESERVER LA CULTURE LOCALE

Pour préserver la culture locale, il faut d’abord la comprendre. Renseigne toi avant de partir, apprends quelques mots, prévois des vêtements appropriés. Une fois sur place, manges et dors dans des structures appartenants à des locaux. Comme je l’ai démontré plus haut, si tu choisis toujours des hôtels ou restaurants qui ressemblent à ceux de chez toi, de plus en plus de ces structures apparaitront jusqu’à recouvrir la destination entièrement.

4. NE PAS OUBLIER LES BASIQUES

Les basiques c’est tout ce que nous savons déjà depuis longtemps et que nous devrions déjà appliquer à la maison : recycler, réutiliser, économiser l’eau et l’énergie. Réduire notre empreinte carbone en utilisant nos gambettes ou vélos, sinon les transports publiques, sinon le covoiturage. Tu vois : les basiques.

 

Franchement, est-ce que ça a l’air si compliqué que ça ? Je te promet qu’une fois qu’on maitrise la première étape, tout devient très très simple. Et même plus que ça : ça devient un vrai plaisir de savoir que tes actions aident quelqu’un ou quelque chose d’autre que toi même. C’est comme faire des cadeaux à tes proches à chaque seconde qui passe, sauf que ces cadeaux là sont complètement gratuits !

Je vais faire de mon mieux pour partager ici tous mes petits trucs pour rendre ton voyage vert encore plus facile. Si tu as déjà des bons plans à partager, n’hésites pas !

Encore sceptique ? Découvre les 5 mythes sur le voyage vert ou comment être éco-responsable partout où tu dors !


Merci de ne pas oublier que tout texte, image ou vidéo sur ce blog m’appartient (sauf mention contraire) et que mon accord écrit est nécessaire pour les utiliser.

Si quelque chose ici t’attires ou que tu voudrais travailler avec moi pour créer de nouveaux contenus, prends CONTACT et je me ferai une joie de te répondre !


On Annubel – Noogle

Derniers articles sur the path she took

  • J’ai déjà conseillé d’arrêter la viande, mais aujourd’hui on passe à autre chose (enfin, à la suite logique): 3 très bonnes raisons de devenir vegan, dès maintenant. Cet article vient compléter les raisons déjà énoncées dans “3 très bonnes raisons [...]
  • Au beau milieu de la Provence, il y a un petit coin que j’affectionne particulièrement. Chef lieu des Alpes de Haute Provence, Digne-les-Bains est parfaitement situé au creux des montagnes, à proximité du Parc du Mercantour, de Sisteron et d’Aix-en-Provence. C’est une ville [...]
  • Ca fait longtemps que je rêve de savane, de lions et de couchers de soleil orange. Comme beaucoup de voyageurs, je ne voulais pas partir d’Afrique avant d’avoir fait un safari ! Mais, en tant que voyageuse éco-responsable, je savais que je ne pouvais pas choisir n’importe quelle [...]
  • 2 ans de blogging !

    septembre 1, 2017

    Septembre 2017, c’est l’heure du bilan ! Cela fait maintenant deux ans que The Path She Took fait son petit chemin sur la toile, et si la première année était celle de la découverte, la deuxième a souvent été celle du désenchantement. Avec mon optimiste débordant sur la [...]
  • J’ai déjà dit ce que je pensais de cette attitude systématique aujourd’hui de prendre des photos en voyage, je ne vais pas revenir dessus. A la place, je vais râler sur à quel point les images mentent, et en profiter pour t’expliquer pourquoi je suis aujourd’hui une des [...]