Un week end parfait pour petit budget à Edimbourg

Edimbourg est une superbe capitale où passer un week-end. Les rues sont charmantes et propres, les gens sont accueillants et la ville est pleine de petits recoins attendants d’être découverts.

Milne's court

Mais, tout comme le reste de l’Ecosse, Edimbourg peut faire mal au budget. Voilà donc le week-end parfait à Edimbourg qui ne fera pas pleurer ton porte monnaie :

JOUR 1

La première chose à faire est de parcourir le Royal Mile, le centre vital d’Edimbourg. Commence au Palace d’Holyroodhouse et remonte jusqu’au Château. Il y a plein de choses à voir le long du Royal Mile, j’en recommande trois en particulier (tous gratuits) :

The museum of childhood (42 High Street). Un étrange petit musée sans touristes sur trois étages exposant des jouets, la plupart anciens. Les étalages de poupées donnent un petit frisson (je ne suis pas la seule que ça met mal à l’aise, rassure-moi ?), mais la visite reste fun !

museum of childhood dolls-2

Saint Giles Cathedral. Je n’ai pas vraiment l’habitude de visiter des sites religieux, mais je me suis retrouvée dans cette cathédrale en cherchant un abri contre la pluie. Je ne sais pas pourquoi, mais la beauté et la grandeur de l’endroit m’ont vraiment émue. Je n’arrêtais pas de penser au fait que ce bâtiment magnifique avait été construit il y a si longtemps par la sueur et les mains des hommes.

18995921386_1304a02992_k

Photo source

The Writer’s house (accès par Lady Stair’s House dans Lawnmarket). Ici on trouve des reliques de trois célèbres écrivains écossais (Robert Burns, Sir Walter Scott et Robert Louis Stevenson). Un petit détour pour les amoureux de littérature.

 

Le Hub et son architecture gothique sur le Royal Mile

Le Hub et son architecture gothique sur le Royal Mile.

Le Royal Mile se termine en face du Château. Il y a une horde de touristes qui y attend l’ouverture des portes et le prix d’entrée est plutôt élevé, donc pas la peine de s’y aventurer. Il y a plein de châteaux mille fois mieux en Ecosse où tu ne cours pas le risque de te faire piétiner par des gens concentrés sur leur appareil photo.

castle of edinburgh tourists

A ce moment de la journée je suppose que tu commences à avoir faim, donc va vers le sud. En face de la New University, on trouve un petit établissement appelé « Central Takeway » (15-16 Teviot Place) qui fait des deals très avantageux le midi. Ne t’attends pas à de la haute gastronomie, ils ne servent que de la nourriture bien grasse et nourrissante. Quand je suis tombée sur cet endroit, j’ai eu une grosse part de pizza et une bonne portion de frites pour seulement 2£. Ce n’est pas bien grand mais on peut s’asseoir au comptoir.

Une fois ton estomac satisfait, tu te rendras compte que tu es très proche du National Museum of Scotland (Chambers Street, gratuit). S’il faut choisir un seul musée à voir à Edimbourg, c’est celui là. Il est énorme et aborde tous les sujets et époques liées à l’Ecosse. Avant de partir, passe par la terrasse sur le toit. La vue de là-haut est incroyable, on y voit tout Edimbourg !

 

national museum of scotland view skyline-1

national museum of scotland view skyline-3

A trois ou quatre heures de l’après midi selon la saison, tu peux rejoindre le Potter Trail, un « walking tour » gratuit centré sur Harry Potter. Même si tu n’es pas un Potter-nerd comme moi, ce tour peut quand même te plaire. Il fait découvrir des endroits cachés et accompagne cette découverte d’histoires sur la ville narrées par leurs supers guides. Le tour commence en face du Greyfriar’s Bobby Bar et dure environ une heure et demi. Il passe entre autre dans le cimetière du Greyfriar, où on peut discerner plusieurs noms connus sur les pierres tombales. Il paraitrait que c’est l’endroit le plus hanté d’Ecosse …

Toutes les infos sur le tour ici : http://pottertrail.com/

rowling harry potter-1

Il est ensuite temps de retourner à son logement pour une pause et un repas. Je t’encourage bien sûr à utiliser Couchsurfing ou Airbnb, dans la mesure où loger chez les locaux est la solution la meilleure, la moins chère et la plus écologique pour découvrir une ville. Mais si tu n’as trouvé personne pour t’héberger, il y a un grand nombre d’auberges de jeunesse à Edimbourg. Quand j’y suis allé fin septembre, les deux premières où je suis passée étaient pleines, donc n’hésites pas à anticiper afin de ne pas te retrouver à devoir prendre une chambre dans un hôtel cher.

Mange avec ton hôte ou fais un tour au supermarché et cuisine à l’auberge. Comme je n’avais plus vraiment de choix, j’ai dormi à l’High Street Hostel, une auberge avec une bonne ambiance et plein de backpackers pour 15£/nuit.

Juste avant le coucher du soleil, va te balader (et prendre un verre si tu peux te le permettre) du côté de Grassmarket, le point de rendez vous des oiseaux de nuit.

11760692596_b9a2c05d9d_k

Photo source

JOUR 2

Après avoir pris un bon petit déjeuner avec ton hôte ou tes camarades de dortoir, dirige toi vers le nord et New Town.

old city

Sur le chemin, arrête toi à la National Gallery of Scotland (deux bâtiments : un à Princes Street et l’autre à The Mound, gratuit). Si tu n’es pas d’humeur à passer trois heures à admirer des tableaux, va directement à l’étage pour les chef d’oeuvres : Delacroix, Monet, Gauguin, …

9939949126_64e6e831ae_k

Photo source

Prends ton temps pour découvrir New Town puis passe chez Henderson’s (94 Hanover Street). Henderson’s est un restaurant végétarien où on peut faire un bon repas pour moins de 10£. Si le soleil est de la partie, mieux vaut descendre pour acheter de quoi faire un pique-nique dans leur épicerie, ça sera encore plus économique !

Avec ton ventre plein ou ton pique-nique, marche jusqu’à Inverleith Park (le bon endroit pour profiter de ce fameux pique nique). En chemin on traverse la banlieue d’Edimbourg, où il n’y a plus de touristes et où on peut voir comment les habitants d’Edimbourg vivent vraiment (c’est à dire plutôt confortablement).

Les Royals Botanic Gardens (gratuit) sont juste à côté d’Inverleith Park. Il pleuvait à verse lors de ma visite, donc je ne pense pas que j’ai pu vraiment en profiter (et les écureuils étaient tous partis se cacher), mais j’en ai vu assez pour dire que ça avait le potentiel pour un magnifique et paisible après midi.

11017219883_677d1634ba_h

Photo source

Et voilà ! Bien qu’Edimbourg soit une ville à découvrir à pied, il est toujours possible de prendre le bus, surtout pour se rendre à Inverleith Park qui peut sembler un peu loin si on a pas l’habitude de marcher toute la journée.

perfect budget weekend in edinburgh pin fr

J’espère que ce guide pour un week-end parfait pour petit budget à Edimbourg sera utile !


Ce post contient des liens affiliés, si tu achètes des produits en passant par ces liens, je gagne une petite commission sans frais supplémentaires pour toi. Je tiens à préciser que je ne recommande que des produits que j’utilise et que j’apprécie.

4 commentaires sur Un week end parfait pour petit budget à Edimbourg

  1. Super moi qui cherchais quoi faire sans dépenser j’adore merci beaucoup

  2. je viens de découvrir ton blog et c’est une belle découverte je dois dire 🙂 bonne continuation!

  3. Très joli blog ! Bravo, et merci…

Leave a reply