Le sable rouge de Sossusvlei

C’est rouge, noir et bleu. Le ciel est tellement uniforme qu’il a l’air d’être faux. J’ai l’impression de m’être égarée dans un tableau de Dali. Une ligne de gens escaladent Dune 45 au loin comme des fourmis. Leurs pas ont tracé une chenille dans le sable. Voilà Sossusvlei, le désert comme je l’avais toujours rêvé.

dune-desert-5

Arriver en haut de Dune 45 n’est pas facile. J’y vais pieds nus, en agrippant le sable avec mes doigts de pieds et en marchant dans les empreintes de la personne devant moi. Le sable y est déjà tassé et cette petite astuce rend la progression plus facile. Mais mes cuisses commencent vite à brûler malgré tout. Je continue à avancer en essayant de me concentrer sur la sensation d’être un enfant dans un bac à sable géant plutôt que de trop penser à la douleur. Rapidement, quelque chose d’autre vient me distraire : la vue incroyable de chaque côté de la dune. A gauche, le soleil éclaire la plaine, à droite, les sables sont encore un peu dans l’ombre de la dune. Mais les deux sont extraordinaires …

Côté soleil.

Côté soleil.

Côté ombre.

Côté ombre.

Arrivée au point le plus haut, je découvre un paysage où les dunes oranges se succèdent à l’infini. Je pourrais continuer à marcher pendant des jours en ayant l’impression de toujours suivre la même dune. C’est un océan !

dune-desert-moi-2

Si j’ai vraiment un conseil à donner pour explorer Dune 45 comme il faut, c’est de descendre en courant du côté ombragé. J’ai couru la descente côté soleil, ce qui était extrêmement fun, mais le sable commençait à être un peu trop chaud pour mes pieds nus. Dans tous les cas : COURS !

Peu après être redescendue de Dune 45, j’étais en route pour Deadvlei.

Deadvlei apparait de façon surprenante. Cette étendue blanche au milieu des dunes oranges défie les années.

deadvlei-desert-5

Ces arbres sont en fait morts depuis à peu près 700 ans ! Autrefois, Deadvlei était une oasis, permettant aux arbres de se développer. L’eau disparut et les arbres moururent, mais la température était (et est toujours) tellement élevée que le bois reste trop sec pour pouvoir se décomposer !

deadvlei-desert-3

Cet endroit est vraiment un paradis pour photographe, avec le bleu du ciel si bleu et le sol si rouge. D’ailleurs, sais-tu pourquoi le sable de Sossusvlei est d’un orange beaucoup plus intense que le sable du Sahara (par exemple) ? Le sable ici est en fait très chargé en fer. Si tu emmènes un magnet assez puissant avec toi, tu n’auras qu’à effleurer le sable pour te retrouver avec un magnet chargé d’un sable complètement noir : du fer !

Partage sur Pinterest !

Partage sur Pinterest !

Comment y aller ? Si tu as ton propre 4×4, tu peux conduire jusqu’à Dune 45, puis suivre la route jusqu’à Deadvlei. Tu devras cependant t’arrêter un peu avant Deadvlei et prendre une navette jusqu’au parking. Le sable sur cette dernière partie de route est trop épais pour des voitures normales ou des conducteurs sans expérience de ce genre de terrain (j’ai vu une voiture essayer de passer quand même, ils ne sont pas allés bien loin …). Depuis le parking, il faut encore marcher un peu moins d’un kilomètre jusqu’à Deadvlei. Emmène beaucoup d’eau. Cette petite marche m’a presque achevée, non pas car c’était difficile, mais à cause de la chaleur. N’y va pas non plus pieds nus, le sol est trop chaud ! Essaie également d’y aller le plus tôt possible le matin. C’est le désert, il fait chaud. Si tu n’as pas de voiture, tu dois rejoindre un tour (il y en a plein qui passent par là). J’y suis allé avec Acacia Africa !

Leave a reply