Skydiving en Namibie

Pas le temps d’avoir peur. Tout à coup, j’avais les jambes dans le vide, le vent s’abattant sur mes mollets avec toute la force de l’altitude. Je me mis en position rapidement, les jambes repliées sous l’avion, les bras sur la poitrine, la tête en arrière. L’instructeur attaché derrière moi s’avança un peu et brutalement j’étais suspendue dans le ciel. Mais seulement un dixième de seconde.

L’instructeur s’avança encore, nous faisant basculer gentiment dans le vide total. Ma vue se brouille. Le bleu du ciel et le beige du désert se succèdent rapidement devant mes yeux entrouverts. Je sais que le saut commence toujours par un ou deux tours dans le vide, alors je ne m’inquiète pas et je n’essaye pas de comprendre.

Et là je me retrouve enfin face au sol. Je tombe à 200km/h.

J’ouvre grand les bras et je vole.

Je hurle sans même entendre mes propres cris de joie dans le vacarme du vent. La sensation de vitesse et d’apesanteur est unique. Combinée à l’adrénaline, j’explose. Pendant 30 secondes, je plonge et le vent semble presque être le seul qui retient ma chute, formant un coussin d’air autour de moi. Je vois le désert, mais mon cerveau est tellement occupé à voler que je n’ai pas le temps d’admirer le paysage.

hurghada-634054_1280

Finalement, bien trop tôt à mon goût, le parachute se déplie et arrête mon délicieux plongeon. L’instructeur ajuste rapidement les sangles et je flotte jusqu’au sol, tout confort. Sous moi, les autres parachutes font des acrobaties, mais connaissant ma réaction à ce genre de mouvement, je demande à l’instructeur de ne pas s’y essayer. On descend en douceur, et puis je suis debout au sol, avec un sourire béat encore sur le visage.

C’était fait, c’était incroyable. Pendant des heures après l’atterrissage, l’adrénaline a continué de circuler dans mon corps avec chaque battement de coeur. Complètement agitée, j’avais envie de courir, de danser, de hurler, et, surtout, de refaire un saut chute libre immédiatement. J’étais ivre.

Le début d’une dangereuse addiction ? Sans aucun doute. 

Ce saut en chute libre est de loin un des meilleurs moments de mes voyages, peut-être même le meilleur. Et ce ne sont que des mots, je ne peux pas vraiment exprimer avec mon clavier le moment exaltant où j’ai basculé dans le vide, ni la sensation de liberté qui a accompagné ma chute. Cette expérience ne peut pas être comparée avec un événement de la vie de tous les jours. La seule façon de comprendre, c’est de le vivre.

skydiving-708699_1280

Si tu n’as pas encore testé cette aventure, je te la recommande mille fois. Si tu as peur d’être malade, sache qu’on ne peut pas ressentir le vertige ou le mal des transports à cette altitude et sans support solide sous les pieds (même au moment de la chute: rien). Si tu as peur de l’altitude, je connais plusieurs personnes qui n’oseraient pas faire un tour de montgolfière mais qui n’ont pas eu de problème avec le skydiving. Le sol est trop loin et trop immatériel pour déclencher la peur du vide !

Partage cette expérience incroyable sur Pinterest !

Partage cette expérience incroyable sur Pinterest !


J’ai fait mon baptême de skydiving à Swakopmund en Namibie, avec Ground Rush Adventures (compagnie super expérimentée et sécuritaire). Le saut en tandem coûte 2000R (environ 160€), il y a possibilité de payer plus pour être filmé par une gopro ou un caméraman. SAIL !

Leave a reply