Ne mange pas les baleines d’Islande

J’ai été plutôt impressionnée par les bonnes pratiques de l’Islande niveau environnement. J’ai trouvé partout (même à l’aéroport) des poubelles de recyclage, avec au moins sept catégories différentes. Il y avait des signes et des pancartes partout pour te rappeler de ne pas sortir de la route et de ne pas faire de mal aux paysages naturels. En plus, ils ont de l’énergie et de l’eau chaude à revendre, du coup c’est l’endroit idéal pour prendre une longue douche chaude sans se sentir coupable !

Mais il y a une énorme, sombre et dégoutante, ombre au tableau : l’industrie des baleines.

Photo source.

Photo source.

LA PECHE A LA BALEINE

Il paraît qu’une des expériences « incontournables » en Islande est de manger de la viande de baleine. Mais voilà deux petites infos pour commencer qui vont remettre cette « expérience » à sa place :

1 – Le rorqual commun, le deuxième plus grand mammifère du monde que tu trouveras dans les restaurants de Reykjavik, est une espèce en danger de disparition.

2 – La viande de baleine n’est pas une tradition islandaise ! La plupart des habitants n’en mangent d’ailleurs jamais. La pêche à la baleine a commencé pour faire de l’export vers le Japon et pour nourrir … les touristes. Donc voilà pour l’expérience culturelle.

Piège à touriste. Photo source.

Piège à touriste. Photo source.

En 1982, les nations ont votées un moratoire sur la chasse à la baleine afin de sauver cette espèce majestueuse, alors au bord de l’extinction. Aujourd’hui, trois pays continuent d’agir ouvertement contre ce moratoire : le Japon, la Norvège et l’Islande.

En consommant de la viande de baleine, même celle des baleines de Minke qui sont moins menacées que le rorqual commun, tu soutiens leur décision de défier la loi. N’oublie pas que 40% de la viande baleine pêchée est utilisée pour nourrir les touristes d’Islande, alors imagine à quel point ça déséquilibrerait cette industrie si tous ces clients disparaissaient !

Pour faire court : il y a une seule chose toute simple à faire pour arrêter cette cruelle chasse et protéger ces espèces. Ne mange pas les baleines d’Islande.

S’IL N’Y AVAIT PLUS DE BALEINES

Peut-être que les plus cyniques d’entre vous sont en train de se dire : « oui, mais c’est pas la fin du monde si les baleines disparaissent ». C’est vrai que ça ne serait pas la fin du monde, mais les baleines jouent tout de même un rôle très important.

Tout d’abord, elles sont un des prédateurs majeurs du monde aquatique, ce qui veut dire qu’elle régulent la chaîne alimentaire et font en sorte qu’une seule espèce de poisson n’envahisse pas l’océan. L’équilibre de l’écosystème serait détruit si un membre aussi important disparaissait.

Photo source.

Photo source.

Elles jouent également un rôle dans la compensation des émissions de carbone grâce à leurs … crottes ! Et oui, leurs crottes stimulent le développement des phytoplanctons, qui à leur tour extraient le dioxyde de carbone de l’air, tout en étant en plus une source alimentaire pour un grand nombre d’animaux marins. On estime que les baleines sont responsables de l’extraction de 400 000 tonnes de carbone par an, et on sait bien qu’on a besoin de toute l’aide possible sur ce front !

Pour finir, pense un peu à ce que tu as envie de faire d’autre quand tu visiteras l’Islande. Voyons … qu’est-ce que tu penses de l’observation des baleines ?

Encore plus d'infos sur le site officiel.

Encore plus d’infos sur le site officiel.

L’OBSERVATION DES BALEINES

C’est l’autre côté de l’industrie des baleines, et j’espère que je ne suis pas la seule à voir le petit problème dans ce plan brillant. L’observation des baleines va vite devenir une opération délicate s’il n’y a plus de baleines dans la mer, non ?

Bien que l’observation des baleines soit 500% préférable à la tuerie et consommation de ces magnifiques animaux, il faut quand même prendre quelques précautions. Il a été prouvé que c’est une activité qui peut être très perturbante pour les baleines, les empêchant de se nourrir et de se reproduire comme elles le feraient normalement.

Pour remédier au problème, des lignes de conduites ont été établies pour les compagnies touristiques. Bien sûr, il y a souvent un petit écart entre créer des lignes de conduites et les appliquer, donc je recommande vivement de bien faire ses recherches avant de réserver un tour. En Islande, la compagnie Elding est clairement une des meilleurs à ce niveau, et bien que je n’ai pas été observer les baleines moi même, je pense pouvoir les recommander quand même, autant pour leurs engagements pour l’environnement, que pour leur taux de succès.

Un rorqual commun. Photo source.

Un rorqual commun. Photo source.

Regarde comme elles sont belles. S’il te plait, les mange pas.

Pour ton tableau Pinterest ! Photo source.

Pour ton tableau Pinterest ! Photo source.

1 commentaire sur Ne mange pas les baleines d’Islande

  1. Ça m’avait choqué de voir de la baleine au menu ! J’en ai bien sur pas manger, ça me degoutais rien de l’idée de manger une espèce en voie de disparition. Avec l’augmentation fulgurante du nombre de touristes en Islande j’ai peur pour elles ! Pourvu que l’Islande cesse enfin cette chasse (et le Japon aussi! _ au passage j’en ai pas vu au menu la bas…)

Leave a reply