Le Waterland à vélo

Les Pays-Bas (ou la Hollande, comme tu veux), ne se limitent pas à Amsterdam. En fait, la capitale est entourée de paysages campagnards magnifiques. Imagine ; des champs verts à l’infini, un ruban de piste cyclable qui se déroule calmement le long de l’eau. Quelques petites maisons et moutons parsemés ça et là, et un moulin qui tourne dans la distance, et tu es arrivé : le Waterland.

windmill country

J’ai décidé de faire le Waterland à vélo en deux jours, et comme je n’étais pas monté sur un vélo depuis au moins trois ans … oh que j’ai souffert ! Mais à la fin j’étais encore plus fière de moi d’avoir tenu le coup. J’essaye juste d’oublier le moment où un vieil homme m’a dépassé en joggant, ce n’est pas bon pour l’estime de soi …

Je donne ici un itinéraire sur deux jours, mais facilement adaptable pour juste une journée hors de la ville. Tu es prêt ? Alors enfourche ton vélo eeeet GO !

La première étape, et la plus dure, est de quitter Amsterdam. Pour être tout à fait honnête, je paniquais complètement dans la ville. Je tremblais sur mon vélo, pas sure de me rappeler comment faire pour avancer, certaine que j’allais tomber. Ma main appuyais frénétiquement sur le frein à chaque virage ou à chaque fois que je croisais quelqu’un, même si le quelqu’un n’était qu’une vieille femme et son chien. Heureusement, je n’ai pas eu à aller loin dans cet état pathétique.

Juste derrière la Centraal Station (en faire le tour par la gauche), tu trouveras un ferry gratuit qui te transportera sur la rive nord d’Amsterdam en cinq minutes. De là, il suffit de suivre la piste cyclable vers la droite. La piste est rouge et facile à suivre. Rapidement, tu verras les panneaux indiquant le premier village : Durgerdam.

Toutes les rues de Durgerdam sont bordées des plus jolies maisons qu’on peut imaginer, mais il n’y a rien qui justifie vraiment de s’arrêter. Continue vers le premier vrai arrêt : Monnickendam.

bike digue sea

La piste cyclable entre Durgerdam et Monnickendam est ma partie préférée. Elle longe la côte, complètement isolée de la route principale. C’était l’automne quand j’y étais, il y avait eu une bruine légère le matin, et la mer et le ciel étaient tous les deux d’un gris très clair, exactement de la même couleur. Si bien que des fois je ne pouvais pas distinguer la ligne d’horizon.

boat white magic

Monnickendam est un village très charmant, et un bon endroit pour faire un arrêt, surtout si tu es déjà aussi courbaturé que moi à ce stade. J’ai garé mon vélo près du centre (tu sais que tu es près du centre quand tu peux voir la grande tour) et je suis allé me balader près des docks. Si tu veux explorer Monnickendam un peu plus, il y a un office de tourisme près de la tour.

monickendam houses

Une fois que tu es prêt à repartir, prends la route vers Volendam. Une fois encore, il n’y a pas grand chose qui y justifie un arrêt (mais je crois bien que j’en avais fait un quand même, toutes les excuses étaient bonnes pour descendre du vélo à ce point).

Continue vers Edam, le véritable but de la journée. Une fois arrivé, gare ton vélo (et donne lui un petit coup de pied, pour bien lui faire comprendre que tu n’es pas content de ce qu’il te fait) et récupère une carte à l’office de tourisme. On y trouve aussi du wifi gratuit, si besoin.

Pour te donner une idée, je suis partie d’Amsterdam vers 10H30, et il était 16H quand je suis arrivée à Edam. C’est donc une route raisonnable, surtout si on compte que j’allais vraiment lentement et que j’ai fait pas mal de pauses.

Edam est magnifique. Il y a un pont vraiment étrange juste en face de l’office de tourisme, une église, quelques canaux le long desquels se promener, quelques cafés où se réchauffer, et un fromager où tester les différents parfums du fromage « local ». J’ai déjà pas mal parlé de ma passion pour le fromage dans mon post sur Amsterdam, donc je ne vais pas en rajouter encore.

house edam canal

Une fois arrivé là, tu peux choisir de dormir à Edam si tu prévois de continuer le chemin à vélo le lendemain. Je suis allée jusqu’à Purmerend ce soir là pour rejoindre mon host trouvé sur Couchsurfing. L’un ou l’autre, ça n’influencera pas beaucoup le jour d’après.

En revanche, si tu veux revenir à Amsterdam avant la nuit, reviens par la piste intérieure (bien plus courte que le chemin aller) et n’oublie pas de passer par Broek in Waterland (j’en reparle plus loin) !

windmill window

Le deuxième jour, je suis allée voir Zaanse Schans, un petit village où plusieurs monuments historiques venant de tous le pays ont été regroupés. En conséquence, c’est un endroit assez touristique et je ne recommande pas d’y aller en été. En automne, il y avait toujours du monde, mais c’était supportable, même pour moi.

Pour trouver Zaanse Schans (à prononcer Zaaanche Zrrranche), suis les panneaux indiquant Purmerend (si tu as dormi à Edam), puis vers le petit village Neck. En sortant de Neck, tu tomberas sur une route très longue et droite appelée le Noorderweg. Suis la route jusqu’au bout, et profite de cette vue incroyable, avec la route qui continue tout droit jusqu’à perte de vue, bordée d’arbres et de petites maisons. Au bout de cette route, tu verras Zaanse Schans clairement indiqué. Courage, tu y es presque !

zaanse schans windmill

L’entrée pour le site de Zaanse Schans est gratuite, donc, même avec un petit budget, tu peux te promener au milieu des moulins, observer la ville de l’autre côté de l’eau et jouer avec les animaux de la ferme aussi longtemps que tu le désires. Par contre, l’entrée pour la plupart des monuments est payante, donc je vais laisser cette décision à ton porte monnaie.

Près de l’entrée, tu verras le Catherina Hoeve Cheese Farm, dont l’entrée est gratuite et qui offre une belle occasion de dégustation de fromage (juste un morceau par plat s’il te plait, restons dignes).

zaanse schans museum cheese

Une fois que tu as fini de faire le tour de Zaanse Schans, il faut reprendre la même jolie longue route qu’à l’aller, mais cette fois en tournant vers la droite avant la fin pour suivre les panneaux vers Purmerland. Cette partie de la piste est également très belle, isolée des voitures, avec tout plein d’animaux et d’oiseaux à observer. Je ne sais même pas combien de cygnes ou d’hérons à plumes bleues j’ai vus ce jour là !

bike swan animal

Pour atteindre Broek in Waterland, il faut suivre les panneaux vers Purmerland, puis Ilpendam, et ensuite des indications claires pour Broek in Waterland apparaitront. Ne prends pas le premier ferry vers Ilpendam, continue sur cette belle route au bord de l’eau.

Prends le ferry qui indique vraiment Broek in Waterland, il est encore moins cher que le premier (25 centimes pour une personne avec le vélo). Après la traversée, prends à gauche et tu arriveras à la magnifique rangée de maisons de Broek in Waterland en cinq minutes. Ils vivent vraiment séparés de la terre et chaque maison a son propre petit ferry et plusieurs bateaux pour circuler. Je n’arrive pas à imaginer à quoi doit ressembler une vie comme ça, sur son propre petit paradis privé !

Je veux cette petite maison, Lennie.

Je veux cette petite maison, Lennie.

Depuis Broek in Waterland, il est très facile de revenir vers Amsterdam. La route est bien indiquée, et une fois dans la ville, il suffit d’aller vers le « Centrum » pour revenir au ferry gratuit et à la Centraal Station.

Tu peux profiter de cette opportunité pour visiter la rive nord d’Amsterdam, en particulier le Eye Museum donc on ne m’a dit que du bien. Pour ma part, j’en étais au point où je poussais deux ou trois fois sur les pédales, puis me laissais porter jusqu’à devoir pédaler de nouveau si je ne voulais pas tomber, alors je suis allée directement à la boutique de location. J’ai rendu mon vélo, heureuse mais jurant qu’on ne m’y reprendrais plus !

seagull sea

biking the waterland pin fr


J’ai loué mon vélo à Frederic Rent a Bike, Brouwersgracht 78, près de la Centraal Station. J’ai payé 20€ pour un jour et demi, ce qui me semble tout à fait raisonnable. Les vendeurs sont très sympathiques et te donneront des cartes et toutes les infos dont tu peux avoir besoin !

Aussi, ne te laisses pas effrayer par toutes mes plaintes, la route est plate absolument partout, c’est moi qui ai juste vraiment besoin d’une remise en forme.

Leave a reply